Pas de commentaire

Mon expérience des Cours Municipaux pour Adulte de la ville de Paris : Photo de studio numérique

En août dernier j’apprends l’existence de cours organisés par la ville de Paris dans différents domaines : comptabilité, informatique, langues étrangères, métiers d’art… à des prix très attractifs.

Je regarde alors s’il existe un cours de photographie et je tombe sur toute une liste de formations en rapport avec la photo :

  • – S’initier à la photographie de studio argentique en noir et blanc et numérique
  • – Laboratoire photographique argentique
  • – Photographie de studio numérique
  • – Photographie de studio, chambre grand format
  • – Reportage photographique
  • – Photoshop et Lightroom sur Mac pour les photographes

 

 Je me dis alors que je n’ai aucune expérience dans la photo de studio et que manipuler l’éclairage de studio et m’exercer à la direction de modèles seraient idéal. Je choisis donc le cours Photographie de Studio Numérique. Il existe 2 niveaux à ce cours mais seul le niveau 1 débute en octobre. Il se déroulera sur 15 semaines, jusqu’en février, à raison de 3h par semaine, le jeudi soir de 18h30 à 21h30. Tout ça pour la modique somme de 265 euros ! L’aubaine.

Je remplis donc le formulaire (rien de bien compliqué, il faut juste rédiger un texte de 10 lignes pour exprimer sa motivation), je l’envoie avant la date fatidique début septembre et attends patiemment…

2 semaines plus tard je reçois la confirmation que je suis accepté au cours. Très content et très excité de commencer cette aventure.

A nouveau 2 semaines plus tard les cours commencent.

Le 1er cour est consacré à l’inscription des participants. Nous sommes 18 personnes, de tous âges et toutes origines, parité respectée. Nous apprenons qu’il y a eu plus de 400 candidatures pour les 2 cours soit seulement 10% de retenus, nous sommes des chanceux ! Nous découvrons les locaux et faisons connaissance avec notre professeur : une photographe de métier spécialisée en architecture. Les cours se dérouleront dans une école primaire près de Bastille. Une salle avec ordinateurs (de puissance correcte, avec de bons écrans et le logiciel Lightroom 4) nous permettra d’éditer nos photos et un studio équipé sera la scène de nos exploits ! Tout s’annonce pour le mieux.

La semaine suivante le 1er « vrai » cour a lieu. La professeur revient sur les fondamentaux de la photo, liens ouverture/vitesse d’obturation/sensibilité et profondeur de champ en particulier. Nous nous exerçons sur différents objets pour voir l’effet des réglages de notre appareil sur la profondeur de champ.

Au cours suivant nous avons l’honneur d’accueillir une jeune modèle pour notre première vraie séance de portrait de studio. La prof nous donne quelques notions de base en éclairage, nous apprends à utiliser le posemètre (cellule de mesure de lumière) et nous laisse nous débrouiller seuls afin de manipuler et tester différentes lampes, dispositions et réglages.

Les cours suivants se ressemblent. Un modèle est présent environ 1 fois sur 2 et nous sommes en quelque sorte libres de réaliser les éclairages que nous souhaitons. Cette façon de procéder à ses avantages et ses inconvénients. Nous apprenons par la pratique de façon autonome mais nous manquons de bases théoriques et d’exemples concrets pour nous inspirer. La prof reste cependant à notre disposition si nous avons des questions et nous donne parfois quelques conseils et photos exemples à reproduire.

Quelques cours sont consacrés à la nature morte. Nous apprenons en particulier lors de ces cours à utiliser les flashs, à les placer et à les synchroniser pour éclairer divers objets (bouteilles, fruits, chaussures…)

Nous avons également droit à un cours sur la prise de vue de tableaux et pour ceux qui le souhaitent, à des sessions d’utilisation de Lightroom.

Au fil des cours des liens se créent entre participants, l’ambiance générale est bonne et c’est un plaisir de passer 3 heures par semaine avec d’autres passionnés de photo pour partager nos expériences et apprendre ensemble.

Les 15 semaines passent très vite et le niveau 1 se termine déjà. Le niveau 2 débutent deux semaines plus tard  mais je ne pourrais malheureusement pas y assister à cause de mon emploi du temps incompatible.

En conclusion

Ce cours de la ville de Paris est au final une expérience très sympa à vivre. Elle permet aux participants de rencontrer d’autres passionnés, d’échanger, d’apprendre et de pratiquer avec du matériel de professionnels : éclairages continus, flashs, posemètre, logiciel de retouche… Et tout ça pour un prix imbattable sur le marché des cours photo.

Un reproche que je pourrais faire est la trop grande liberté que nous avons eue dès les premiers cours. Nous manquions d’encadrement, de bases théoriques et d’exemples pratiques pour savoir réellement quelle lampe avait quel effet sur le modèle et quelle lampe utiliser pour quelle ambiance.

Autre point négatif, un groupe de 18 personnes est trop important pour la taille du studio. Lors de prises de vue avec modèles nous nous retrouvions vite les uns sur les autres. Heureusement, les semaines passant, nous nous retrouvions plutôt à 10 – 12 qu’à 18, ce qui permettait de faire des ateliers par groupe de 3-4.

Mais ces points négatifs ne gâchent pas l’intérêt de ce cours.  Surtout à ce prix là. N’hésitez donc pas à postuler si vous souhaitez apprendre dans le domaine de la photo de studio.

A bientôt

Lien vers le site de la ville de Paris : http://www.paris.fr/cma